Comité Exécutif du Nuevo MAS et camarades de SOB Europe, 20 juin 2017.

Categoría: Corriente SoB, Français Etiquetas: ,

Suite au décès du camarade Alejandro B. militant de notre courant en France.

C’est avec une grande tristesse que nous communiquons cette tragédie : notre camarade Alejandro B. est décédé ce matin à Paris, France. C’est le pays où Ale avait été envoyé depuis quelques années pour démarrer les tâches de construction de notre courant en Europe.
Les faits concernant cette catastrophe ne peuvent que confirmer la nature de cet évènement : une véritable tragédie. Un accident insolite dans son appartement.

Étant très jeune, Alejandro a postulé (et notre courant a assumé la responsabilité) pour s’implanter en France au moment où se développait le mouvement des “Indignés” et les rébellions populaires du Monde Arabe qui commençaient à impacter le vieux continent, surtout en Espagne et en Grèce.

Avec enthousiasme, Ale a voyagé à Paris et a assumé les responsabilités de construction du courant en Europe, accompagné par d’autres camarades en France comme en Espagne, dont le travail, qui était en phase initiale, était d’une évidente importance stratégique.

Ale était un activiste reconnu au National Buenos Aires, un lycée d’une grande tradition politique, où il a eu un rôle remarquable dans la construction de notre regroupement de lycéens « Tinta Roja ».

Après un bref passage dans l’Enseignement supérieur argentin, Ale est arrivé à Nanterre, l’université qui a été le berceau de Mai 68, où il venait d’obtenir son Master en Sociologie avec des qualifications remarquables.

Ale était un jeune dirigeant du parti et du courant avec des capacités énormes, grandement aimé et apprécié dans la jeunesse de notre parti. Un militant jeune en plein essor, traversant cette complexe période de maturation avec du bonheur mais aussi des difficultés, bien évidemment. Et la tragédie est survenu lors de ce processus de mûrissement, lui trouvant ainsi une mort anticipée, absurde, davantage douloureuse parce qu’il s’agit d’un membre de la jeunesse de notre parti et de notre courant, issue d’une nouvelle génération militante dont le chemin reste encore à parcourir.

Si Alejandro est allé en France, c’est parce qu’il avait un énorme potentiel, parce qu’il était un des plus remarquables dirigeants de notre jeunesse.

D’une énorme sensibilité et très chaleureux, avec une mère et un père profondément engagés avec lui, des grands amis et amies, camarades du parti, aujourd’hui, nous pleurons tous et toutes pour Alejandro.

Les morts jeunes, comme nous venons de le dire, sont les plus douloureuses. Cependant, il ne s’agit pas uniquement de faire son deuil : il s’agit de revendiquer Ale auprès de la nouvelle génération militante de notre parti et de notre courant (et aux nouvelles générations qui luttent en général), qui font leurs premiers pas dans le militantisme, dont la formation est plus ou moins initiale, avec l’objectif relancer la perspective du socialisme : celle de l’émancipation des exploités et des opprimés.

Une nouvelle génération, et Ale en est un membre remarquable, qu’au milieu d’une période historique caractérisée par la manque d’engagement et par le postmodernisme, choisie, à contre-courant, de dédier ses meilleures efforts à la construction de notre courant historique socialiste révolutionnaire, trotskiste, pour lever les drapeaux de Marx, Engels, Lénine, Trotski et Rosa Luxembourg et beaucoup d’autres camarades, hommes et femmes, qui ont assumé et assument la tache collective la plus belle de l’humanité: la lutte pour l’émancipation de l’humanité, le socialisme!

À travers cette lettre, nous faisons notre premier hommage à Alejandro et à son engagement dans la construction de notre parti et notre courant. Nous envoyons nos énormes condoléances à sa famille, à ses amis et amies, et à tous ceux qui le connaissaient et l’appréciaient d’une manière proche. Nous dévoilons à l’avant-garde nationale et internationale cette nouvelle tragique et dans les prochaines heures nous annoncerons les détails de l’acte d’hommage au camarade que nous ferons à Buenos Aires.

Compañero Ale: ¡hasta el socialismo siempre!

Vive les jeunes générations militantes !

  • Publicaciones de la corriente SoB

  • Elaboraciones estratégicas de la corriente SoB